Conseils pour bien choisir son bois

Conseils pour bien choisir son bois

Voici quelques conseils sur le bois et la façon d’allumer votre feu

Bois sec

Si vous avez l’intention de fendre votre bois vous-même, vous avez intérêt à le faire dès le début du printemps. Vous pouvez couper le bois en petites longueurs puis le fendre pour le stocker à l’extérieur pendant l’été. Une grande quantité d’eau va s’évaporer, donc pensez à l’entreposer dans un endroit bien ventilé.

 

Afin de savoir si le bois est assez sec, vous pouvez taper deux bûches l’une contre l’autre et écouter si leur choc émet un son « chantant ». Vous pouvez aussi placer une bûche dans un sac en plastique étroit dans une pièce chaude ; si le bois est trop humide, de la buée se formera dans le sac. En fait, le plus simple pour savoir si le bois est sec, est de repérer la présence de fentes dûes au séchage.

 

Petits conseils pour le choix du bois

Le sorbier, le hêtre, le chêne, le frêne, l’érable et le bouleau sont considérés comme les meilleurs bois par chauffe. Mais nombreux sont ceux qui préfèrent les conifères à cause des craquements qu’ils émettent en brûlant ; cependant ce type de bois requiert plus de vigilance puisqu'il il provoque des projections de braise pouvant être à l’origine d’incendies.

 

Comment allumer votre feu

Il y a plusieurs manières d’allumer un feu, mais soyez vigilants à ce que vous mettez dans votre poêle. Ne brûlez pas de bois peint ou traité, ou encore des plastiques ou des papiers contenant des dérivés de chlore. Ceux-ci dégagent des gaz très toxiques. Ne brûlez pas non plus de bois récupéré dans la mer. Il contient du sel que la combustion transforme en chlorine. Toutefois, vous pouvez rincer ce bois en le laissant dehors subir les intempéries pendant plusieurs années.

Le bois stocké à l’extérieur ou dans une pièce humide doit être placé à température ambiante au moins une journée avant son utilisation. Fendez votre bûche afin d’obtenir un diamètre de 4 cm environ. Cette taille vous facilitera l’allumage et le tirage.

Avant d’allumer un feu, pensez à ouvrir les entrées d’air; selon le modèle, votre poêle en possède une ou deux. Afin de faciliter l’allumage de votre feu, veillez à respecter ces différentes étapes:

Placez deux bûches au fond de votre chambre de combustion et empilez des morceaux de bois plus petits au-dessus du foyer pour renouveler l’air. Terminez avec une belle bûche au-dessus.

Placez 2-3 briquettes allume-feu ou un produit similaire, juste derrière la couche supérieure avec de petits morceaux de bois et allumez-le.

Un bon tirage vous permet maintenant de fermer la porte et de laisser le feu grandir.

Vous pouvez également placer deux grosses bûches de bois de chaque côté. Ajoutez du papier froissé au milieu et empilez dessus des morceaux de bois plus petits. Vous pouvez ajouter du papier si nécessaire. Vérifiez toutes les 10 à 15 minutes que votre feu a suffisamment d’air. Si le tirage est trop faible vous aurez besoin de laisser rentrer un peu d’air, en ouvrant légèrement la porte.

Ajoutez le combustible dans le foyer ouvert, par petites quantités uniquement. Si votre feu est trop vif, un choc thermique peut se produire dans le conduit. Il vaut mieux faire un feu modéré. Evitez de laisser votre feu s’étouffer, cela génère beaucoup de pollution. L’idéal est un feu qui brûle bien et une fumée quasi invisible en sortie de cheminée.